Parc Geisendorf – équipements publiques   |    3ème rang

Données du projet

Maîtrise d’ouvrage :
Ville de Genève

Localisation :
Genève

Date :
2012

Mandat :
Concours ouvert (30 projets rendus)

3ème rang

Programme :
Restaurant scolaire de 240 places + cuisine
-Salle polyvalente
-Salles d’activités et de musique
-Bureaux
-Pavillon pour les services des espaces verts

Status :
Non construit

Surface brute :
1398 m2 

« De l’unité dans le détail … du tumulte dans l’ensemble » (l’Abbé Laugier)

Avec ce projet de pavillon un nouvel espace est créé dans le parc Geisendorf ; une sorte de cour d’école ouverte et arborisée. Les cheminements et le parc traversent cet espace sans discontinuité.

Les constructions projetées sont basses. Telles des pavillons, elles sont posées le plus délicatement possible dans le parc et ne comportent ni sous-sol, ni étage. Cette configuration proche du terrain, facilite les relations avec le jardin et l’école. A l’heure du repas de midi, le bâtiment « carré » du restaurant scolaire devient le véritable cœur du parc Geisendorf, son entrée et sa façade principale sont orientées vers la cour.

Au cœur d’un magnifique jardin, il s’agit de concevoir une maison où des enfants et des adultes vont se restaurer, se réunir, faire la fête, assister à un spectacle ou jouer de la musique. C’est une situation et un programme de rêve, et pourtant, à Geisendorf, la chose est bien réelle !

C’est pourquoi, nous voulons que ce septième pavillon soit un bâtiment qui rassemble, un lieu où vivre ensemble. Nous l’avons conçu sur un plan « carré » composé lui-même de l’assemblage de plusieurs constructions. A la manière des bâtiments construits par Paul Waltenspühl, les différents éléments du programme sont ici dissociés les uns des autres puis recomposés dans un ensemble organique et ouvert.

Un autre emprunt à Paul Waltenspühl se situe dans le choix des matériaux : la brique de terre cuite, le bois naturel, le béton et le verre ; des matériaux pérennes, à la fois anciens et modernes. C’est le fil conducteur qui unifie les bâtiments du parc Geisendorf. L’expression constructive et la matérialité fondent l’architecture solide et raisonnable de l’édifice. Dans ce projet, nous ne voulons ni image excessive, ni exploit technologique ou structurel.