Gare des Eaux-Vives – Logements, commerces, équipements publics et parking souterrain  |    2ème prix

Données du projet

Maîtrise d’ouvrage :
Ville de Genève
Etat de Genève

Localisation :
Genève

Date :
2013-2014

Mandat :
Concours ouvert en deux tours

2ème prix

Programme :
-Un équipement sportif comprenant: une triple salle omnisports, une piscine couverte, une grande salle d’escalade.
-Des équipements sociaux, comprenant: un espace de vie enfantine, un espace à vocation socio-culturelle et un centre de maintenance à domicile.
-Logements: 300 Logements locatifs Ville de Genève et Logements coopératifs (2P, 3P, 4P, 5P, 6P) pour personnes agées, familles et des jeunes avec équipements sociaux culturels communs.
-Une vélo station (500 Places)
-Parking Souterrain (420 Places)
-Commerces et bureaux dont une grande surface commerciale de 2300 m2.
-Espace de logistique livraison.

Surface brute :
66’820 m2

Images 3D :
Archigraphie

 

« Le site de la gare des Eaux-Vives fait l’objet depuis de nombreuses années, de réflexions, d’études et de démarches visant à valoriser la friche urbaine issue du remplacement de l’ancienne gare par la nouvelle infrastructure du CEVA. Le présent concours était l’ultime procédure visant à désigner le mandataire architecte chargé de la réalisation des dernières constructions du site. Ce projet, comprenant notamment quelque 300 logements sociaux, constitue une opération unique de reconstruction d’une portion de ville d’une échelle exceptionnelle pour Genève. »

Le projet d’ADAo « synthétise une compréhension du site à l’échelle globale du quartier ainsi qu’à celle de l’infrastructure ferroviaire de la future gare des Eaux-Vives, ponctuée par deux grands équipements publics à chaque extrémité. Le choix de regrouper les programmes sportifs dans un bâtiment emblématique, à proximité du stade de Richemont créé, dans le contexte élargi, un pôle d’attraction très intéressant en contrepoints avec le pôle culturel représenté par la Nouvelle Comédie de Genève. »

Le projet met en scène les espaces du sport exprimés comme un « empilement de boîtes » rendant lisible la superposition des différents programmes : salle omnisport, piscine et grimpeurs sous le ciel.

Entre sport et théâtre, la séquence des pleins et des vides, renforcée par le jeu en décalages des volumes de logements crée un dialogue avec la morphologie de la comédie. Ce principe spatial offre de grandes qualités d’habitabilité pour les logements.

Sur le socle, l’implantation des immeubles génère une diversité d’espaces publics ouverts, fluides et attractifs. Ces espaces offrent des respirations et des ouvertures vers le parc « Viollier / Chamonix ». Leur forme et leur caractère créent une articulation entre les grands espaces publics et les logements.

95% des logements locatifs bénéficient d’une double orientation. Deux concepts typologiques différents sont proposés: le premier prévoit un séjour-cuisine unitaire, positionné sur l’angle de l’immeuble, le second, comportant une chambre sur l’angle, développe un séjour à deux orientations différenciées. Cette disposition divisant la pièce commune en deux augmente la sensation d’espace.

La conception du bâtiment des coopératives est fondée sur 3 principes : le développement d’une mixité verticale sur l’ensemble du bâtiment, l’encouragement des rencontres entre habitants des 3 coopératives et la stimulation de échanges intergénérationnels.