Jean-Marc Anzevui

Né à Genève en 1953, marié et père de deux enfants. En 1973 obtention du certificat de Maturité Scientifique au Collège Rousseau à Genève Est diplômé de l’Ecole d’Architecture (EAUG) en septembre 1980 (prof. Philippe MORENO). Débute son activité professionnelle indépendante en parallèle à un charge d’assistant à l’EAUG (1980-81). Voyage 6 mois aux Etat—Unis en 1982. En 1994, création de l’atelier DOMINO avec Nicolas Deville et Jean-Michel Landecy. Dès 2000, ouverture du bureau ADAo avec Nicolas Deville.

Nicolas Deville

Né à Genève en 1955, Nicolas Deville est marié et père de trois enfants. Après des études scientifiques au Collège Calvin, un voyage en Amérique Latine et une formation musicale au Conservatoire de Genève (prof. Maxence Larrieu), il obtient en 1984 son diplôme d’architecte à l’EPFL (prof. Rafael Moneo). Des stages chez U.Brunoni à Genève et R.Moneo à Madrid précèdent l’ouverture de son bureau genevois avec Ch. Meyer en 1985. En 1994 il crée avec J.-M. Anzevui et J.-M. Landecy l’atelier DOMINO. Dès 2000 il travaille avec J.-M. Anzevui. Parallèlement, de 1991 à 1998 il est enseignant à l’EPFL dans le cadre de la chaire du professeur Patrick Berger.

 

Historique

Jean-Marc Anzevui exerce son activité d’architecte indépendant depuis 1980, Nicolas Deville depuis 1985. De 1986 à 1993 ils collaborent à plusieurs reprises au développement de projets communs.
En 1994, suite au concours d’architecture remporté pour la rénovation du siège de la Fondation Louis Jeantet de Médecine à Genève, Jean-Marc Anzevui, Nicolas Deville et Jean-Michel Landecy fondent Domino architectes sàrl. De 1994 à 1999, ils  exercent leur activité sous cette raison sociale.
En 2000, Jean-Marc Anzevui et Nicolas Deville créent la société en nom collectif ADA° Anzevui & Deville architectes associés, ils exercent dès lors sous cette nouvelle raison sociale. Depuis sa création ADA° se développe en s’appuyant sur plusieurs concours d’architecture gagnés ou récompensés par des prix.
En 1995 l’atelier Domino est nominé au prix de la première œuvre du Moniteur Architecture (France), en 2000 il obtient le prix Interassar.

Domaine d’activités

En termes de sujets, l’architecte est un généraliste, sa spécialité est la recherche d’idées, la création de concepts et le développement de projets.
ADA° travaille pour une clientèle publique et privée. Les échelles abordées sont variables, elles s’étendent du projet de petits aménagements intérieurs à des études d’urbanisme et d’aménagement du territoire. Géographiquement, le travail d’ADA° se développe principalement en Suisse romande (à Genève, dans le canton de Vaud et en Valais), en France et actuellement en Grèce.
Les activités multiples d’ADA° portent sur des projets de rénovations, de transfor-mations, d’extensions, de surélévations, de constructions neuves, d’urbanisme, de plans de quartier et d’études de faisabilité. Les domaines abordés vont du loge-ment individuel ou collectif au centre de congrès, en passant par l’aménagement d’espaces publics, la rénovation d’une gare de chemin de fer ou la construction d’immeuble de bureau.
ADA° reconnait le caractère unique de chaque projet  en y apportant une réponse spécifique et originale.
Par ailleurs, en amont, ADA° aide souvent ses clients à définir leurs besoins et leur cahier des charges. Ainsi, le maître de l’ouvrage et les architectes définissent ensemble « le projet du projet » avant de traduire celui-ci en projet d’architecture et de construction.
Enfin, à la manière de l’horloger spécialisé dans le domaine de la « montre à com-plications », l’expérience acquise par ADA° lui a permis de développer des com-pétences particulières dans celui des « projets à complications », en témoignent la complexité de réalisations comme le siège de la Fondation Louis Jeantet de Mé-decine à Genève, le Centre International de Conférences de Genève ou le triplex créé au sommet de la Tour d’Ivoire à Montreux.